Quand l’architecte navale ou le paysagiste s’attaque à un défi qui le dépasse, il parvient à faire du beau, en se surpassant, et à créer une beauté architecturale des plus spectaculaires

L’architecture est l’art de faire de son espace une maitrise de sorte à ce que ce dernier soit aménagé pour satisfaire certaines attentes. Mais l’architecture ne se limite pas à cela. Avant, tout, l’architecture se définit par le beau mais ce qui fait son originalité en tant qu’art, c’est qu’en plus d’être beau l’architecture est fonctionnelle et suscite autant d’admiration chez celui qui crée, celui qui regarde ou encore celui qui l’utilise. Cet aspect de l’architecture est bien représenté par l’architecte naval et le paysagiste. En effet, le premier crée des géants d’ingéniosité qui arrive à flotter sur l’eau avec technique et panache tandis que le deuxième aménage la nature pour faire en sorte qu’elle devienne culturelle tout en gardant ce charme que le paysage a déjà de par sa naissance.

Le paysagiste

Cette appellation est apparue à la renaissance lorsque des jardiniers sont devenus des concepteurs de beau. Même s’il est difficile de concevoir, de comprendre pourquoi le paysagiste est un architecte, tout est dans le nom. En effet, il joue sur la maîtrise de son environnement pour créer, pour améliorer ce qui est, pour rendre encore plus beau ce qui ne l’est déjà, un grand artiste dans sa plus grande et sa plus innocente forme. Il est indéniable que le paysagiste maîtrise son espace plus que n’importe qui, maitrise son domaine pour créer de l’inimaginable tout en créant une œuvre qui est une expression de sa personne mais aussi une œuvre qui discute à celui qui regarde et qui admire.

Le paysagiste donne plus que de l’esthétique à ce qui est déjà beau par nature. Il est indéniable que la beauté des parcs, des jardins qui ont été imaginés par ces architectes est une expression de leurs propres âmes, une extension de leur beauté intérieure qu’ils partagent au reste du monde. Un paysagiste peut travailler un urbaniste ou tout seul dans la réalisation de ses œuvres. Ce qui est sûr est qu’on ne peut pas passer à côté d’une œuvre d’un paysagiste sans le laisser émouvoir ou attendrir par la beauté architecturale de sa création.

L’architecte naval

Dans un registre beaucoup plus pratique qu’esthétique l’architecte naval allie beauté et techniques. En effet, ici, l’architecte est amené à maitriser certaines lois physiques contrairement au paysagiste qui est libre de ses mouvements. Mais cela n’enlève rien à son charme. Bien au contraire, c’est un défi de savoir qu’il peut construire des géants marins, s’exprimer alors que les contraintes qui l’entourent sont nombreuses. Si dans le siècle précédent, cela revenait uniquement du domaine de l’art, de nos jours et dans plusieurs pays, l’architecture est devenue une discipline qui s’apprend et qui s’enseigne mais n’en reste pas pour autant de l’art. Car comment rester de marbre devant ses créations qui émergent de la pensée de l’homme et qui vogue sur cette force qu’est la mère.