Quand un monument devient symbole de tout un pays dans le monde entier : la Tour Eiffel pour la France et l’Elisabeth Tower pour le Royaume Uni.

L’architecture ne résume pas à sa définition artistique et culturelle. Pour plusieurs monuments et pour plusieurs pays, l’architecture est une manière d’exprimer l’identité de toute une nation. Quand on parle de certains monuments dans le monde, on se réfère tout de suite au pays où il se situe, à la nationalité de son créateur mais surtout à la valeur symbolique que son peuple y rattache. En Europe, les deux monuments les plus célèbres dans le genre sont la Tour Eiffel pour la France et l’Elisabeth Tower (plus connu à tort sous l’appellation Big Ben qui est la cloche qu’elle abrite) pour le Royaume-Uni.

La Tour Eiffel

La tour Eiffel est ce que l’on peut appeler, un bijou d’architecture. Pendant près de 40 ans, elle est considérée comme le monument le plus haut du monde. Au départ elle a été construite par Gustave Eiffel pour une hauteur originale de trois cent douze mètres. Elle possède la deuxième plateforme la plus haute d’Europe après celle de la Tour Ostankino de Moscou. Au fil des ans, elle se voit accabler de plusieurs antennes avant d’atteindre une hauteur de 324 mètres par rapport au sol et de 357,5 mètres par rapport à la mer.

La tour en question se situe à Paris, en bordure de la Seine dans le septième arrondissement. Elle a été imaginé et réalisé par Gustave Eiffel pour l’Exposition Universelle de Paris de 1889 et portait le nom de « Tour de 300 mètres » à l’époque. Actuellement, elle est devenue un symbole de la culture française que dès que l’on parle de la France, on se réfère à elle. De plus, elle est une destination très appréciée des touristes du monde et est le monument le plus visité au monde avec plus de trois cents millions de visiteurs par an.

Elisabeth Tower

L’Elisabeth Tower est la tour horloge la plus célèbre de la ville de Londres. Elle est surtout connue pour abriter en son sein la cloche de treize tonnes qu’est Big Ben. L’Elisabeth Tower est renommé ainsi en 2012 à l’occasion du jubilé de diamant de la Reine Elisabeth II. Auparavant, on l’appelait The Clock Tower ou tout simplement La Tour de l’horloge. Elle est également le siège du parlement britannique et seules les personnes habitant au Royaume-Uni et après avoir obtenues une autorisation spéciale peuvent la visiter.

On doit la création de ce trésor architecturale à Auguste Pugin qui s’inspire de l’architecture gothique du Moyen âge. Elle est la première du genre dans toute l’Angleterre et ce type de construction n’a jamais été réalisé auparavant. Elle est devenue ce qu’est la Tour Eiffel à la France à savoir un symbole auquel on reconnait l’Angleterre dans le monde entier. Et comme tout premier œuvre qui se respecte, elle est à l’origine de plusieurs inspirations pour la construction de plusieurs autres tours d’horloges.